Les Sevillanas

Interprétation des sevillanas.

Première strophe:
premier couplet: la femme s'éxibe,
deuxième couplet: l'homme va à sa rencontre,
troisième couplet: elle fait semblant de s'enfuir.

Deuxième strophe:
premier couplet: il représente l'approche,
deuxième couplet: ils continuent à s'approcher,
troisième couplet: la femme permet que l'homme raproche.

Troisième strophe:
premier couplet: le sort est rompu, une erreur est simulée,
deuxième couplet: un différend, une colère,
troisième couplet: ils se tournent le dos.

Quatrième strophe:
première couplet: le calme et les retrouvailles viennent,
deuxième couplet: acceptation,
troisième couplet: réconciliation et confiance.

Les sevillanas.

Les sévillanes sont une branche flamenco bien connu. Une danse et un chant typiques de Séville, Huelva et d'autres provinces andalouses. Son cadre principal est les fêtes andalouses; les plus remarquables étant la fête d'avril (Séville), le pèlerinage d'El Rocío (Almonte, Huelva) et ceux de l'Andalousie occidentale. Sans oublier sa présence dans les différents pèlerinages.

Dans le passé, les sevillanas étaient très populaires dans les corralas et les patios voisins. L'origine des sevillanas serait dans les années précédant l'arrivée des monarques catholiques. Dans des compositions appelées "Castillian Seguidillas", qui au fil du temps ont évolué et ont éclaté. La danse a été ajoutée au XVIIIe siècle, jusqu'à ce qu'elle devienne les danses et les cantes de la Séville actuelle. La même année de sa fondation, ils sont venus à la fête de Séville avec le nom de "sevillanas". Mais légalement, le terme n'a pas été reconnu par l'Académie royale espagnole de langue, jusqu'en 1884; moment où il a été inclus dans le dictionnaire de la langue espagnole.

Aujourd'hui, c'est la danse régionale la plus dansée d'Espagne et du monde. Il existe un grand nombre de professionnels et d'académies de danse dans le monde entier, qui enseignent à danser les sévillanas. Il y a eu un grand nombre d'artistes connus de ce type: Concha Piquer, Paquita Rico, Lola Flores, La Niña de la Puebla, María Jiménez, Los Marismeños, Amigos de Gines, Cantores de Híspalis ou Ecos del Rocío.

El baile de las sevillanas es el baile folclórico más popular en España. Se puede diferenciar entre los bailes rápidos y los lentos. Se suelen bailar por pareja aunque hay excepciones y combinaciones en las que el baile se hace por una formación superior a dos personas a la vez. Se divide en cuatro coplas, aunque antiguamente eran siete. Los cuatro movimientos del baile son: paseíllos, pasadas, careos y el remate. Al final de la última copla, se hace coincidir la música y el baile, realizándose de forma bonita y romántica a veces. Si el compás es de ¾, (de tres tiempos). El primer tiempo es el fuerte, y los otros dos son flojos. La música de las sevillanas surge de las cuerdas de la guitarra que se toca en cualquier tono, según el cantante. La guitarra se suele acompañar de palmas, por parte de los palmeros que acompañan al grupo o al cantante. También es típico algunas veces el uso de las castañuelas (popularmente se les conoce como palillos en Andalucía Oriental), el tamboril, la pandereta, o el pito rociero. La danse sévillane est la danse folklorique la plus populaire d'Espagne. Vous pouvez différencier les danses rapides et lentes. Ils sont généralement dansés par un couple, bien qu'il existe des exceptions et des combinaisons dans lesquelles la danse est effectuée pour une formation de plus de deux personnes à la fois. Il est divisé en quatre distiques, bien qu'il y en ait eu sept auparavant. Les quatre mouvements de la danse sont: les paseíllos, les pasadas, les careos et les remates. À la fin du dernier couplet, la musique et la danse sont réunies, se produisant magnifiquement et parfois de manière romantique. Si la meusure est ¾, (trois temps). La premier temps est forte et les deux autres sont faibles. La musique des sevillanas naît des cordes de la guitare qui se joue dans n'importe quel ton, selon le chanteur. La guitare est généralement accompagnée de claquements de mains par les battants qui accompagnent le groupe ou le chanteur. L'utilisation de castagnettes (communément appelées palillos en Andalousie orientale), de tamboril, de tambourin ou de pito rociero est également parfois typique.